Hong-Kong, là où les montagnes verdoyantes cotoient les gratte-ciel
  

Hong-Kong, là où les montagnes verdoyantes cotoient les gratte-ciel

Hong Kong, Hong Kong le 05/03/2013

 
 

Lundi 25 :

Nous arrivons à une des gares de Hong Kong à 14h et filons chercher des dollars Hong-kongais. Nous sommes déjà impressionné par la grandeur et le nombre de magasins dans le hall de la gare. On se croirait dans un aéroport international ! L’avantage c'est que tout est écrit en anglais, il y a très peu de symboles ce qui nous facilite grandement la tache . Après un petit Mc Do pour ne pas changer les mauvaises habitudes, nous partons en métro direction un hôtel bon marché sur la partie kowloon de Hong-Kong ( que nous écrirons en abréviation H-K). A la sortie du métro c'est le choc. Changement de décor radical. Les rues ressemblent énormément à celle des villes américaines et les habitants sont indiens, anglais, français, espagnols. Les chinois restent en majorité mais ils parlent pour la plupart d'entre eux anglais, même entre eux ! De plus les gens paraissent extrêmement aisés, une impression qui se confirme au vu du nombre affolant de magasins de luxe. La précarité existe certainement mais elle est très bien cachée... La nourriture vendue dans les petits restaurants et commerces est occidentale. On a même trouvé dans une supérette des produits de la marque « casino » !!!On a décidément dit au revoir à la Chine.

Nous réussissons à avoir une chambre à un prix très correcte pour selon que nous sommes à Hong-Kong, mais en contrepartie nous vivons avec des colocataires. Ils sont plus ou moins petits, ne font pas de mal mais sont un signe indéniable de manque de d'hygiène : des cafards ! On les avait presque oubliés ceux-là depuis le Laos. Par contre soyons honnête nous avons une super connexion internet ! Allez savoir ce qui est le mieux entre cafards et internet ? Nous, nous avons fait notre choix.

Le soir nous profitons de la présence de restaurants aux spécialités internationales et allons manger un excellent et copieux repas indien.

 

Mardi 26 :

 

Ce matin nous partons à la conquête des nombreux musées qu'offre H-K. Nous avons prévu aujourd'hui le musée d'histoire de H-K et celui des sciences et découvertes. Malheureusement, arrivés au premier nous apprenons sa fermeture exceptionnelle pour la journée...Ce sera pour demain ! Nous filons à celui des sciences et découvertes en croisant les doigts pour qu'il ne soit pas fermé aussi. Ce ne sera pas le cas et nous rentrerons sans soucis. En plus, il nous faudra beaucoup plus de temps que prévu pour tout voir car il est vraiment bien fait, complet et très intéressant .Nous révisons ainsi nos maigres connaissances en matière d’électricité

 

et les bonnes pratiques lorsque l'on travaille sur des chantiers et nous nous surpris à passer autant de temps grâce à toutes les activités proposées. Nous testons également nos sens au moyen de jeux tous aussi géniaux les uns que les autres. Il y a bien une salle où nous nous sentons intelligent : celle qui concerne le corps humain . On a presque répondu juste à toutes les questions !! Nous finirons par une salle de trompe l’œil où Jonathan à perdu la moitié de son corps.

 

Heureux de ce bon moment, nous filons marcher le long du port qui offre une vue sur Hong Kong Island complètement encrassé par le brouillard cette après midi. De retour à l’hôtel ce soir c'est pique nique dans la chambre.On va enfin manger des produits « light » et sains acheté dans une supérette : yaourt , thon , tomate, prunes. Les choses les plus simples sont souvent les meilleures !!

Mercredi 27 :

Ce matin nous retentons notre chance au musée d'histoire de Hong Kong. Mission accomplie ! Et quel musée ! Ça aurait été vraiment dommage de louper un truc pareil. Il est gigantesque et est aménagé en conséquence pour chaque sujet qu'il aborde. Nous avons ainsi voyagé dans le temps et traversé les siècles en quelques heures. Nous nous sommes immergé dans les maisons traditionnelles et les ruelles anciennes avec leurs petits commerces. On s'y serait cru !

Nous continuons notre lancée dans un second musée : celui des beaux arts de hong-kong. Malheureusement celui ci nous déçoit par un contenu vraiment peu convainquant. On aura quand même réussi à avoir une photo de nous à la sauce Andy Warhol.

 

 Nous nous attardons ensuite sur la « baie des star » qui offre une belle vue sur les grattes-ciels de H-K Island. Aujourd'hui nous pouvons tenter quelques photos car la couche de brouillard s'est légèrement amincie. On a même de la chance car THE bateau traditionnel de Hong Kong vient amarrer sous nos yeux. Il est fabuleux avec ses grandes voiles rouge.

 

Nous l'avons carrément mitraillé (de photos) sous toutes ses coutures. Encore une journée bien remplie, nous rentrons tard et exténués pour retrouver Huggies et sa famille.

 

Jeudi 28 :

Aujourd'hui il pleut, du coups nous consacrons notre journée au shopping. Et en matière de shopping H-K est le paradis sur terre. L'informatique règne en maître ainsi que le matériel photo mais on trouve aussi des grandes boutiques de luxe et des marchés de rues. Nous commençons par ces derniers afin de trouvé des vêtements pas cher, mais on revient bredouille : comme si un vent de réforme avait balayer toutes les contrefaçons de grandes marques, et le seul textile que l'on y trouve est de très mauvaise qualité. Nous qui nous sommes retenus à Shanghai, nous voilà déçus. Nous allons alors dans des boutiques conseillées par le Lonely pour y faire des affaires en matériel électronique. Là, les galeries sont une vraie mine d'or et l'on y trouve de tout ! Seul problème, les prix sont quasi les mêmes qu'en France... (Nous avions fait une recherche sur des modèles de tablettes, appareils photo, clé usb...etc). Dès que les prix sont plus bas, ils le sont de moitié et l'on remarque au premier coup d'oeil la contrefaçon. Du coup, la seule différence de prix sur un objet à 400euros est de 20-30euros (c'est à dire la taxe en moins). Hong-Kong le paradis des bonnes affaires ? Non. Ça a peut être été le cas avant mais plus maintenant. Jonathan a bien tenté de s'acheter des écouteurs BEATS moins chers mais la qualité n'était pas au rendez-vous. Bref, à moins d'être un fin connaisseur et de savoir détecter les contrefaçons même les plus réussies, faire ses courses la-bas n'a plus rien d'avantageux.

 

vendredi 01 mars :

 

Aujourd'hui nous avons réserver notre journée pour succomber à l'un de nos pêchers mignons : les parcs d'attraction. A Hong-Kong, il y en a deux : Disney-land et Ocean Parc. En matière d'attractions, les deux ont l'air de se valoir (ce n'est pas le même Disney qu'à Paris) avec deux avantages pour le second, et non des moindres : le grand aquarium et le parc animalier qui abrite des pandas et encore plus rare : des pandas rouges ! La réflexion est rapide, d'autant que Disney-land, on connaît ! Nous partons en bus et arrivons au parc à 10H30. L'entrée du parc laisse penser qu'on ne va pas avoir le temps de s'ennuyer. Nous profitons du peu de monde pour prendre un télécabine qui doit nous emmener sur l'autre partie du parc : rien que pour ça, ça valait le coup de payer le billet d'entée. Pendant 10 minutes nous allons passer au dessus du premier parc, puis de la montagne qui le surplombe

 

 pour enfin nous laisser sans voix avec une vue magnifique sur les côtes d'une partie de Hong-Kong. Nous arrivons de l'autre côté de la montagne

 

pour foncer faire les attractions (grand 8, totem, bûche). Ainsi nous enchaînons les tours sans faire la queue ni même sortir des attractions. Nous finissons par une attraction inédite : des sorte de mini avion une place, fermées par de petites barrières, reliées à un poteau central. Les avions ne font que tourner au début, puis elles accélèrent jusqu'à atteindre 110Km/H (oui oui c'est marqué sur l'attraction!). 110Km/h dans une voiture, c'est normale, mais un petit avion métallique de 2m sur 1m sans être attaché, c'est déjà autre chose ! D'autant plus que les avions se mettent à se soulever au bout d'un moment pour décrire un cercle à 45° du sol. Une fois fini, tout va bien : nous sommes juste un peu étourdis. En revanche 5minutes plus tard, nous sommes tous les deux brassés et pas bien. Il va nous falloir une bonne demi-heure de pause et un bon casse-croute pour faire passer tout ça.

 

2H d'attraction plus tard, dont un qui nous a vraiment décalqués, nous redescondons pour atteindre le premier parc, mais cette fois dans un train qui passe sous la montagne, avec des effets de sons et lumières superbes. Nous commençons par l'attraction phare du parc : les pandas. A peine le temps de nous demander si on pourrait les voir de près que nous tombons nez à nez avec un panda en train de se farcir 10 bon kilos de bambous sous nos yeux. A deux mètres de nous, sans barrière. Et bien en vrai, on dirait vraiment une peluche qui bouge. Même un tortionnaire ne peut qu'être tenté de passer le petit fossé qui le sépare de l'animal pour aller le prendre dans ses bras et lui faire un gros calin. On passerait presque 1H à le regarder tellement c'est beau !

 

Nous en voyons un autre un peu plus loin, puis nous avons la chance d'assister au repas des pandas rouges, beaucoup plus difficiles à voir généralement.

 

Après cela nous irons visiter l'aquarium et aurons entre autre l'occasion de toucher une véritable étoile de mer d'une trentaine de centimètres : c'est rugueux. Et lulu va réaliser le rêve qu'elle a depuis qu'elle a vu les dents de la mer quand elle avait 6ans, de voir de géants requins-marteaux ! La journée touche (déjà) à sa fin. Nous rentrons dans notre palace de 4m² avec de belles images plein la tête.

Samedi 02 et Dimanche 03 :

Hmmm, si j'écris ce récit de façon à ce qu'il soit aussi intéressant à lire que l'ont été ces deux journées, je crois que votre visite de notre blog serait la dernière. Comme ce n'est pas ce que nous voulons, je me contenterai de faire un bref résumé:

Le samedi, il a plut. Toute la journée. Nous avons envoyer un colis, bu un café, manger un gateau, puis allé au resto et pris des photos sur la rive de Hong-Kong by night avant de rentrer.

 

Le dimanche nous nous sommes levé tard car ce soir nous devons emmagasiner le maximum de sommeil car nous allons, pour notre plus grand bonheur devoir quitter notre chambre à 23H30 pour... (Vous sentez encore le coup tordu arriver ? Alors votre instinct ne vous a pas trompé : notre prochaine galère se nomme « comment passer toute une nuit dans un aéroport, prendre un avion le matin et arriver le lendemain soir pour ensuite trouver la maison d'une famille japonaise attendant notre arrivée, à l'aide  d'une adresse écrite en japonais » , et elle se trouve au bout de ce récit messieurs dames!). Je vous passe donc la journée du dimanche ainsi que la raison de cette mascarade pour effectuer une petite ellipse et arriver au soir.

Il est 23H30, le réveil sonne. Nous avons « dormi » en tout et pour tout 30min avant cela. Armés de nos sac à dos plus légers, nous prenons le métro, puis la navette pour l'aéroport que nous atteignons vers 0H30. Nous essayons de nous relayer pour dormir sur des bancs évidemment très confortables. La limousine du banc à vrai dire : 1m de longueur sur 50cm de largeur. 5H passèrent avant d'enregistrer nos bagages et d'attendre à nouveau 1H. (heureusement la wi-fi gratuite nous a rendu le temps moins long). Décollage à 7H20, pour une arrivée à Shanghaï, en escale, 2H plus tard. 3H d'attentes en transit, puis nous redécollons de Shanghaï pour à nouveau 2H de trajet et enfin arriver...

 

A SUIVRE... (mouahah ! J'ai toujours rêvé de faire ça!!)

 

 

 

 

Commentaires

 Pépé
Je vous retrouve après une absence assez longue due aux vacances pendant lesquellesj'ai pu voir tout le monde et comme nous avons été gâté par une excellente méteo c'était très bien. Merci pour tous vos compte-rendus, je trouve que vous écrivez bien et je dirai même avec du style. Bravo. Je sens bien au travers de tout ce que vous nous racontez que vous découvrez le monde, plus exactement notre planète et les différentes cultures et vous avez assez de finesse pour en percevoir tous les aspects. Vous allez revenir très riche humainement parlant. Et puis trouver à HK un produit "casino" ouvre le débat sur la mondialisation et sur le nivellement qu'elle amène. Quand on pense qu'à l'époque de Christophe Colomb-1495- pour la Chinel'Europe c'était le triers monde et si la Chine d'aujourd'hui poursuit commercialement ses coups de bouttoir, l'Europe va retouner en arrière et redevenir une sorte de continent pauvre puisque nous ne produirons plus grand chose et que-déjà- nous inventons peu...Engrangez le maximum et au Japon essayez de voir, savoir? où en sont les gens après l'explosion des centrales nucléaires et du tsunami de Fukushima. Je vous laisse pour ce soirnon sans vous avoir embrassé très fort et remercier Lucie pour son message qui m'a beaucoup ému, mais je veux Lucie que tu saches que celui que tu connais pour être ton Pépé c'est à Mémé que tu le dois, c'est elle qui m'a fait et je lui dois tout ce que je suis.Une petite pensée pour finir "Quel beau métier que d'être un homme sur la terre" Maxime Gorki, écrivain russe
 Cha
Coucou les copains ça fait plaisir de voir que vous vous éclater à hong kong après votre épopée à Wuhan !!
En tout cas vous m'avez fait réver, ça à l'air vraiment super honk kong ( j'aurais bien voulu faire un calin au panda moi aussi !!)
Pleins de bisous à vous 2



Autres récits de voyage

Autres Recits en Hong Kong